Histoire d'un vignoble

 

L’histoire du vignoble du Haut Poitou, qui remonte à l’époque gallo-romaine, est marquée par l’alternance de saccages et de reconstructions, rythmée par les différents conflits que connut la région.

Au XIIème siècle, le grand « Vignoble de Poitiers » acquiert ses lettres de noblesse. En effet, sous le règne d’Aliénor d’Aquitaine, alors reine d’Angleterre, la renommée des vins du Haut Poitou est telle qu’ils sont servis à la Cour d’Angleterre.

Malheureusement, au XVIème siècle, le vignoble médiéval est une nouvelle fois anéanti par l’extrême violence des guerres de religion.
Le vignoble se reconstruit dès le XVIIème siècle si bien que dans les années 1700, la vigne couvre déjà plus de 30 000 hectares autour de Poitiers. Cette production viticole atteindra son apogée au XIXème siècle avec 44 000 hectares plantés en 1880.

Mais en quelques années, le vignoble fut entièrement détruit par la grande crise du phylloxéra, apparu dans la région en 1882.

Tout est à refaire pour le vignoble du Haut Poitou. Soutenus par les pouvoirs publics et les élus locaux, 72 vignerons du Neuvillois décident alors de s’organiser.

Reconstitué au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, le vignoble du Haut Poitou ne sortit véritablement de l’ombre qu’avec la création de la Cave Coopérative de Neuville de Poitou le 19 septembre 1948.