Zoom sur la qualité et l’AOC

 

En 1962, la mise en place d’un Groupement de Vulgarisation Viticole contribue à moderniser le vignoble.

Après plus de 20 ans d’efforts, le vignoble du Haut Poitou obtient en 1970 l’appellation d’Origine Vin Délimité de Qualité Supérieure (VDQS), dernière marche avant l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

Résolument tournée vers la qualité, la Cave du Haut Poitou a la volonté de remotiver ses adhérents autour d’un projet commun visant à améliorer la notoriété des vins du Haut Poitou et à développer de nouveaux marchés.

Après de longues années de collaboration avec l’Institut National des Appellations d’Origine (INAO), le dossier final de demande d’accession à l’AOC a été étudié le 16 novembre 2010 par la Commission Nationale Accession. Celle-ci ayant émis un avis favorable, la récolte 2011 donnera naissance officiellement à la première cuvée AOC Haut Poitou !

L’accession à l’AOC, indispensable à la survie du vignoble, est finalement l’aboutissement d’une longue quête mais aussi le début d’une nouvelle ère pour les viticulteurs du Haut Poitou qui vont pouvoir mettre en place de nouveaux projets, oenotouristiques notamment.
Longue vie à l’AOC Haut Poitou !

Aujourd’hui, la Cave du Haut Poitou regroupe 100 viticulteurs sur 350 hectares qui produisent quelque 20 000 hectolitres de vin chaque année.
De par sa situation méridionale, la Cave du Haut Poitou produit des Haut Poitou blancs (Sauvignon et Chardonnay), rouges (Gamay, Cabernet et Pinot noir) et rosés ainsi que des vins de pays et des pétillants.
Dotée de matériels modernes et performants, la Cave du Haut Poitou élève et vinifie 80% des vins de l’appellation Haut Poitou.